La Compagnie se lance sur Londres-New York

La Compagnie se lance sur Londres-New York

Afficher l'image d'origineSix mois après ses débuts sur Paris-New York, la jeune compagnie aérienne française La Compagnie ouvre un second front au Royaume-Uni. Frantz Yvelin, son président-fondateur, a officialisé ce mardi le lancement d’une seconde ligne Londres-New York, à compter du 24 avril, avec un prix d’appel de 1.007 livres (1.500 euros) pour deux aller-retours à bord d’un Boeing 757-200 entièrement aménagé en classe affaires. De quoi marquer les esprits sur une route aérienne parmi les plus rémunératrices qui soit, sur laquelle le meilleur tarif aller-retour en classe affaires démarre à 4.500 livres.

Pour ce nouveau pari, la Compagnie reprend les mêmes ingrédients du produit affaires à prix low cost mis en œuvre sur Paris-New York depuis le 21 juillet avec un certain succès, semble-t-il. A savoir un Boeing 757-200 doté de 74 sièges affaires inclinables à 180 degrés, des tarifs de 35 % à 65 % inférieurs à ceux de la concurrence (le premier prix, hors période de lancement, sera de 1.500 livres l’aller-retour), et des coûts serrés au maximum, grâce à des structures aussi légères que possibles, à la façon des compagnies low cost.

Au départ de Londres, Frantz Yvelin est même allé un peu plus loin dans l’analogie, en choisissant l’aéroport de Luton, l’aéroport du Nord de la capitale britannique où est basé Easyjet, plutôt que ceux de Heathrow ou de Gatwick. A New York en revanche, l’aéroport reste celui de Newark.

« Avec l’arrivée de notre deuxième avion, nous avions le choix entre doubler les vols au départ de Paris-CDG ou prendre pied sur Londres-New York, la première route transatlantique et la première ligne « premium » au monde, explique Frantz Yvelin. Le conseil d’administration a opté à l’unanimité pour cette seconde solution, qui va nous permettre de consolider nos opérations sur New York-Newark, en proposant à la clientèle américaine, qui représente 45 % de nos passagers, la possibilité d’arriver par Londres et de repartir par Paris ».

Plus de 10.000 passagers transportés en six mois

En six mois d’existence sur Paris-New York, La Compagnie revendique « plus de 240 vols et plus de 10.000 passagers transportés », avec un unique Boeing 757. Soit un taux de remplissage moyen plus de 60 %, qui ne doit pas être très éloigné du seuil de rentabilité. « Malgré quelques jours de retard au démarrage, nous sommes un peu en avance sur nos prévisions, se félicite Frantz Yvelin. Nous nous sommes fixé pour objectif de parvenir à l’équilibre au bout de 18 mois d’exploitation. Aujourd’hui, nous avons bon espoir de pouvoir dégager les premiers profits dès 2016. »

Avec cette seconde ligne, La Compagnie proposera au total plus de 10 vols par semaine entre l’Europe et les Etats-Unis au printemps prochain : un vol par jour au départ de Paris et quatre, puis six vols par semaine en été au départ de Londres, avant de monter à deux vols par jours en septembre.